Date de publication : vendredi, Mai 28

Interview accordée par le DG de la CDC-CI, M. Lassina FOFANA

Commentaires

Retrouvez dans le 4ème numéro de LA TENDANCE, une interview accordée par le Directeur Général de la Caisse des Dépôts et Consignations de Côte d’Ivoire (CDC-CI), dans laquelle il partage son point de vue sur les défis liés au développement du marché financier régional, le rôle de son institution ainsi que la relance économique en zone UEMOA.

Monsieur le Directeur Général, quel rôle la CDC-CI joue-t-elle dans le développement économique et social de la Côte d’Ivoire?
La Caisse des Dépôts et Consignations de Côte d’Ivoire (CDC-CI) est un établissement financier public, doté de la personnalité juridique et de l’autonomie financière et qui bénéficie de la garantie de l’Etat, ce qui lui confère solidité et crédibilité. Elle a pour mission de mobiliser des ressources additionnelles publiques et privées tant au plan national que sur les marchés financiers régional et international dont elle assure une gestion sécurisée.
Ces ressources notamment longues lui permettent de contribuer au financement de l’économie en qualité d’investisseur d’intérêt général et d’investisseur financier.
De manière spécifique, la CDC-CI intervient en appui aux politiques publiques de l’Etat, sur les secteurs ayant un fort impact positif sur les populations, notamment dans les domaines des infrastructures économiques et sociales, de l’énergie verte, du logement abordable, du soutien aux entreprises et à l’emploi.

Sur le Marché des Titres Publics de l’UEMOA, l’on constate une tendance des institutionnels à faire principalement du “buy and hold”. Que faire pour que cette catégorie d’investisseurs joue un meilleur rôle?
Les investisseurs institutionnels pourraient se détourner de la stratégie du « Buy and Hold » avec un marché secondaire plus dynamique, et des frais de courtages plus attractifs lors des transactions sur ce marché.

Comment votre institution peut-elle participer au développement du marché financier régional de l’UEMOA? Peut-on s’attendre à voir la CDC-CI devenir un important investisseur institutionnel sur le Marché des Titres Publics de l’UEMOA?
La CDC-CI dans le cadre de ses missions d’investisseur financier peut participer au développement du marché financier régional en intervenant directement ou indirectement sur les titres publics émis par les Etats pour son propre compte ou pour compte de tiers. Par conséquent l’on peut effectivement s’attendre à voir la CDC-CI devenir un important acteur du Marché des Titres Publics de l’UEMOA.

Le potentiel du marché des capitaux en tant que plateforme de collecte et d’investissement de l’épargne reste sous-exploité dans la zone UEMOA. Que faire pour remédier à cette situation, surtout quand on sait le rôle capital de l’épargne dans le développement d’un pays ?
Pour remédier à cette situation, il est nécessaire de favoriser une plus grande disponibilité de l’information financière pour tous les investisseurs. Il faut également renforcer l’éducation financière des populations et réduire les coûts d’accès au marché. En outre, il est indispensable d’offrir des produits d’épargne innovants qui soient adaptés à différents profils d’investisseurs et enfin de développer des canaux de mobilisation de l’épargne par le biais de la fintech.

Comment les CDC (pour les pays qui en disposent comme le Sénégal, la Côte d’Ivoire, le Burkina Faso, le Bénin, le Niger) comptent-elles accompagner leurs Etats dans la relance économique post COVID -19?
Il convient d’indiquer qu’il est créé depuis août 2020, le Cadre Permanent de Concertation des Caisses des Dépôts et Consignations de la zone UMOA dénommé CPC-CDC UMOA qui regroupe les Caisses du Bénin, du Burkina Faso, de la Côte d’Ivoire, du Niger et du Sénégal, dont j’ai l’honneur d’assurer la présidence. Dans le cadre de la relance économique post COVID-19 le CPC CDC UMOA et le Forum mondial des Caisses ont mené des réflexions et formulé des propositions portant entre autres sur:

  • La mise en place de ligne de financement pour les institutions sanitaires et entreprises intervenant dans les domaines médical et pharmaceutique et ;
  • Des prises de participation et/ou garanties accordées aux entreprises.

La CDC-CI a-t-elle des projets d’investissement à terme?
Dans le cadre de la mise en œuvre de son plan stratégique, la CDC-CI prévoit de mettre en place un dispositif de soutien aux entreprises, de participer à des cofinancements de projets d’infrastructures, d’immobiliers et de logements…

Quel rôle entend-elle jouer dans le secteur financier régional?
La CDC-CI en tant qu’investisseur financier de long terme, ambitionne de jouer un rôle de premier plan sur le marché financier régional en acquérant des titres émis sur le marché primaire, en sollicitant le marché par la levée de fonds et en contribuant à la dynamisation du marché secondaire.

Autres articles

0 commentaires

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *